Collège

Le collège marque l’entrée des élèves dans l’enseignement secondaire. Il est organisé en quatre niveaux, de la sixième à la troisième, et structuré en cycles pédagogiques.

Le cycle 3 couvre à la fois la fin de l’élémentaire et le début du collège : 6ème une classe clé marquant le passage symbolique du statut d’élève du primaire à celui de collégien.

La classe de 6ème doit permettre aux élèves de s’adapter à l’organisation et au cadre de vie du collège, ainsi que d’assurer la continuité des apprentissages entrepris dans les deux premières années du cycle dans les classes de CM1 et de CM2.

Une attention particulière est portée à l’accueil des élèves et à leur adaptation à l’enseignement secondaire.

Le cycle 3 de la scolarité s’est achevé avec la première année du collège. Les élèves se sont progressivement habitués à une nouvelle organisation pédagogique et aux nouveaux rythmes des enseignements, à vivre dans un nouveau cadre qu’ils ont appris à décoder et à comprendre.

L’objectif de ce cycle est de permettre aux élèves de développer des compétences dans les différentes disciplines et dans les parcours transversaux tout en préparant la poursuite de leur formation et leur future participation active à l’évolution de la société.
L’objectif de ce cycle est de permettre aux élèves de développer des compétences dans les différentes disciplines et dans les parcours transversaux tout en préparant la poursuite de leur formation et leur future participation active à l’évolution de la société.

Le parcours éducatif de santé, le parcours d’éducation artistique et culturelle et le parcours citoyen offrent aux élèves, adolescents qui vivent un nouveau rapport à eux-mêmes et aux autres, un cadre permettant de construire dans un climat de confiance des compétences indispensables devant l’abondance des nouveaux savoirs et des nouvelles technologies, notamment numériques. Ils devront pouvoir aborder des situations interdisciplinaires avec une pensée personnelle et créative tout en respectant les normes qui s’inscrivent dans une culture commune.

À la fin de l’année de 3ème, les élèves présentent le diplôme national du brevet et ils peuvent s’orienter vers :

  • Une classe de seconde en lycée général et technologique
  • Une classe de seconde professionnelle ou une première année de préparation au certificat d’aptitude professionnelle (CAP)

L’affectation dépend de la suite de la formation : lycée général et technologique, lycée polyvalent, lycée professionnel, centre de formation par l’apprentissage, etc. Le livret scolaire de l’élève peut être déterminant pour cette affectation.

  • Les programmes assurent l’acquisition des connaissances et des compétences fondamentales.

    Ils déclinent et précisent les objectifs définis par le nouveau socle commun. Celui-ci s’articule autour de cinq domaines :

    • Les langages pour penser et communiquer
    • Les méthodes et outils pour apprendre
    • La formation de la personne et du citoyen
    • Les systèmes naturels et les systèmes techniques
    • Les représentations du monde et l’activité humaine

    Ces programmes, souhaités simples et lisibles, visent à favoriser la réussite de tous les élèves et l’amélioration de la qualité des enseignemens .

  • Leurs objectifs sont clairs et définis selon une progression adaptée aux apprentissages des enfants 

  • Programme au collège :
    https://www.education.gouv.fr/les-programmes-du-college-3203

Les enseignements obligatoires

Les programmes assurent l’acquisition des connaissances et des compétences fondamentales.


Les enseignements au collège sont structurés en disciplines :

  • Français
  • Mathématiques
  • Histoire-géographie
  • Enseignement moral et civique
  • Langues vivantes
  • Sciences de la vie et de la Terre
  • Physique-chimie
  • Technologie
  • Éducation physique et sportive
  • Arts plastiques
  • Éducation musicale

En classe de 6ème, les enseignements des sciences de la vie et de la Terre, physique-chimie et technologie peuvent être regroupés en « Sciences et technologie », faisant l’objet d’un programme commun, dans la continuité des premières années du cycle 3.
Les enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI) et l’accompagnement personnalisé (AP) sont des enseignements complémentaires qui font partie des enseignements obligatoires.

Les objectifs de chaque fin de cycle sont fixés par des programmes nationaux qui permettent de travailler les connaissances et les compétences du socle commun. Ces programmes comportent un enseignement d’histoire des arts, ainsi que d’éducation aux médias et à l’information, qui ne sont pas rattachés à une discipline particulière mais sont assurés par plusieurs professeurs, y compris le professeur documentaliste.

En 5ème débute l’enseignement d’une seconde langue vivante étrangère ou régionale.
Un enseignement obligatoire peut être dispensé dans une langue vivante étrangère ou régionale, dans la mesure où l’enseignement dans cette langue ne dépasse pas la moitié du volume horaire de cet enseignement.


Des compétences numériques


Le numérique éducatif s’adapte aux besoins de chaque élève et renforce l’acquisition des connaissances. Il favorise également l’usage responsable d’Internet et des réseaux sociaux.

 

Le socle commun de connaissances, de compétences et de cultureLe « socle commun de connaissances, de compétences et de culture » constitue l’ensemble des connaissances, compétences, valeurs et attitudes nécessaires pour réussir sa scolarité, sa vie d’individu et de futur citoyen. De l’école primaire jusqu’à la dernière année de scolarité obligatoire, les élèves acquièrent progressivement les compétences et les connaissances de ce socle commun. Les enseignants certifient le niveau atteint dans chaque composante du socle commun à la fin de chaque cycle d’enseignement. Le socle commun de connaissances, de compétences et de culture https://www.education.gouv.fr/le-socle-commun-de-connaissances-de-competences-et-de-culture-12512Le livret scolaire uniqueUn livret scolaire unique suit votre enfant depuis le CP, et jusqu’à la classe de troisième. Accessible en ligne, il rend compte de son avancée et de ses acquis dans les programmes scolaires conçus par cycles de trois ans.Le diplôme national du brevet (DNB)À la fin de la classe de troisième, une étape importante de la scolarité attend l’élève : le diplôme national du brevet (DNB). Son obtention repose sur les points cumulés à l’évaluation du socle (contrôle continu) et aux épreuves de l’examen terminal. Le bilan de fin de cycle 4 indique le degré d’acquisition des huit composantes du socle commun de connaissances, de compétences et de culture de votre enfant par un positionnement sur une échelle à quatre niveaux. Ces niveaux sont convertis en points dont la somme donne le résultat de votre enfant au contrôle continu.Les épreuves de l’examen terminal comportent : Quatre épreuves écrites :
  • Le français (3h) : à partir d’un extrait de texte littéraire et éventuellement d’une image, évaluation des compétences linguistiques (grammaire – dont réécriture-, lexique…) et des compétences de compréhension et d’interprétation + dictée + rédaction
  • Les mathématiques (2h) : exercices, dont certains assortis de tableaux ou de schémas, et dont un exercice d’informatique
  • L’histoire et géographie (2h) : analyse et compréhension de documents + utilisation des repères historiques et géographiques + mobilisation des compétences de l’enseignement moral et civique
  • Les sciences (1h) (2 disciplines sur les 3) : physique-chimie, sciences de la vie et de la Terre, technologie
  • L’évaluation du socle commun de connaissances, de compétences et de culture.
Une épreuve orale pour les candidats scolaires : présentation d’un projet mené en histoire des arts ou dans le cadre d’un EPI ou de l’un des parcours éducatifs, puis entretien
    • soit, via un entretien individuel de 15 minutes (5 minutes d’exposé et 10 minutes d’entretien).
    • soit, via un entretien collectif de 25 minutes (10 minutes d’exposé et 15 minutes d’entretien).
  • Les activités pédagogiques font partie intégrante du programme scolaire. Elles veillent à l’épanouissement personnel de chacun au sein d’un collectif et favorisent à soutenir le sentiment d’appartenance, augmentant l’implication à l’école.
    Sorties pédagogiques et culturelles (au Maroc et à l’étranger), ateliers artistiques et projets collectifs sont organisés toute l’année, impliquant les élèves, les professeurs et le corps administratif.
     Participation à de nombreuses compétitions nationales et internationales : Maths sans frontières, la dictée du Maroc, Prix Jacaranda, MUN Tanger,…
  •  Des sorties viennent étayer les programmes étudiés en classe : visite au tribunal, représentations théâtrales (Bella Ciao, les Fourberies de Scapin, Civilisation ma mère, les Misérables…), journée du
    patrimoine, visite d’entreprises, expositions…
  •  Des voyages pédagogiques sont programmés : Paris, Dublin, Berlin, Volubilis, Marrakech…
  •  Des événements sont organisés : formation des délégués, Journée de la langue arabe, semaine des lycées français du monde, semaine des langues, formation GQS (Gestes Qui Sauvent), conférences- débats…
  •  Evènements ludiques et récréatifs font également partie du planning des élèves : sorties d’intégration, bal des 3èmes, bal des terminales, kermesses, journées à thème…

L’ASAJ est l’association sportive Al Jabr, la participation aux activités proposées par l’école est volontaire. Elle peut se faire dans de nombreuses activités en tant que pratiquant, compétiteur, arbitre ou organisateur.
Les élèves de l’école Al Jabr participent à de nombreuses compétitions sportives au Maroc et à l’étranger et obtiennent d’excellents résultats et classements : compétitions UNSSFM, JIJ, RSS Berlin, Cross Al Jabr, compétitions d’escalade…

Mobilisation associative
L’école Al jabr se mobilise pour des associations. Les élèves et les professeurs réunissent leurs efforts pour venir en aide à des populations démunies.
Ils organisent des repas, des kermesses, des vides greniers, des collectes de dons numéraires, denrées alimentaires, fournitures scolaires, jeux…au profit de divers organismes :

  •  Bayti
  •  SOS Village d’enfants
  •  Sourire de Réda
  •  Protection des animaux
  •  Agir pour un sourire
  •  Projet Silence On Lit !

L’école Al Jabr a adopté et mis en place le projet de l’association Silence On Lit ! Durant 10 minutes, sur la pause méridienne, de 13h20 à 13h30, toutes les personnes se trouvant dans l’enceinte de l’établissement : les élèves, les professeurs, l’équipe pédagogique, l’équipe administrative, le personnel de service…cessent toute activité pour lire.
Dans la cour de récréation, une sonnerie retentit et c’est parti pour 10 minutes de silence absolu, le nez plongé dans un livre, en salle de classe, en salle de permanence, dans les couloirs ou dans les espaces extérieurs de l’école.
Objectifs :
Dans ma bulle de silence, seul mais avec les autres, tous les jours, j’ai attrapé et je propage le virus de la lecture plaisir.

Le but : faire (re)découvrir le plaisir de la lecture, à une époque où les enfants sont entourés d’écrans, “l’objet livre ne leur est pas forcément familier”.